mardi 11 novembre 2008

Hélimob story ...

Reprenants toutes les informations fournies d'une part par notre très cher Nick et de l'autre côté par notre non moins très cher Monsieur Fred (ça commence à coûter !!!). Voici un court résumé concernant ce noble destrier des temps modernes, la (le? encore une question en suspend !) célèbre Hélimob ...

Nous dissions donc que Nick nous rapportait :
À une certaine époque, probablement dans les années 90, Stanislas prend contact avec un marchand ambulant sur un marché de la région parisienne. Celui-ci met en vente des objets métalliques, de fabrication malgache. Stanislas lui demande s'il pourrait fabriquer ou faire fabriquer son véhicule. Le marchand acquiesce à la demande et lance la production. Après quelques mois, quelques relances et au moins un essai infructueux, Stanislas voit enfin une petite série fabriquée. Il lui adjoint un certificat d'authenticité et le vend à quelques personnes. 
Je pense qu'il doit y en avoir quelques uns en circulation (mais, pas chez moi, ce qui est dommage) 

Et que Monsieur Fred nous fournissait (certainement tiré du dernier BDM, Précision de Monsieur Fred : les infos sont tirés d'un ouvrage intitulé le CEJ "la signature dans la bande dessinée". Un ouvrage encyclopédique sur le même mode que le bdm mais sur les ex-libris, tirés à part et autres réjouisances... ça méritait d'être corrigé. ) :



1 commentaire:

fredericgrosse a dit…

précision les infos sont tirés d'un ouvrage intitulé le CEJ "la signature dans la bande dessinée". Un ouvrage encyclopédique sur le même mode que le bdm mais sur les ex-libris, tirés à part et autres réjouisances...